Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 16:06
Pedraza de Yeltes

 

Une bonne surprise d'entrée de retrouver là comme portier l'ami ARNAUD BATS dit LA FOUINE !

Bayonne

DANIEL LUQUE: ovation et ovation

SERGIO FLORES: oreille (une bonne vuelta aurait suffit) et silence après avis

ADRIEN SALENC: deux oreilles (une oreille ou une bonne vuelta aurait suffit) et ovation

Bayonne

Ces Pedraza de Yeltes furent variés en présentation et en comportement. Certains lourds et mal armés d’autres bien faits et bien présentés. La plupart ont manqué de force et de fond. Deux sobreros de la même finca, 1er bis et 6ème bis.

Le bon troisième numéro 37, « Holandero » de septembre 2016, negro, 562Kg fut primé d’une vuelta posthume de trop (carton jaune au président Bernard Peytrin, alors que le brave et encasté cinquième « Sombrillo » de janvier 2017, numéro 42, negro chorreado de 567kg ne fut que fortement ovationné.

Dommage celui-ci promettait !
Dommage celui-ci promettait !
Dommage celui-ci promettait !

Dommage celui-ci promettait !

Le premier, cojo à sa sortie, fut renvoyé aux corrales et remplacé par un monstre de 642kg, lourd et mal armé.

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

Le maestro, très pro, tira une à une les passes de son opposant utilisant tout son bagage technique et sa classe.

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

« Liebroto » est juste de force mais s'aventura par trois fois vers la cavalerie sans trop s’employer.

Le maestro proposa une bonne faena sur les deux bords, toréant avec profondeur un toro noble mais  bien fade. Epée efficace au deuxième assaut.

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

Le français reçut con ganas « Holandero » qui mit bien les reins lors des deux piques. Le torero, en recherche de succès,  demanda le changement alors qu’on souhaitait voir la bravoure du toro sur un troisième défi. Sa faena, brindée à Rafael Cañada, fut assez intense et  bien rythmée sur les deux cornes avec du poder et de la profondeur, utilisant la belle et noble charge de l'animal. Il s'engagea pour la suerte ultime pour deux oreilles  très généreuses. (encore un carton jaune pour le Président).

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

Le quatrième, bien présenté, fit chuter la cavalerie à sa première rencontre.

Luque inventa une faena d'infirmier, en tentant d'intéresser son adversaire éteint.

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

Il accueillit par chicuelinas l’encasté cinquième « Sombrillo » qui fut brave lors de ses trois rencontres avec la cavalerie. Il s'élança de plus en plus loin en s’employant sous le peto. Ovation au picador Romualdo Almodovar.

Introduction par statuaires suivie d'une grosse série à droite dans laquelle le toro s’engouffra avec codicia.

Hélas pas de suite...Tout le potentiel de son adversaire resta inexploité ! Celui-là aurait pu aller jusqu'au tour de piste...(ovation)

Bayonne
Bayonne
Bayonne

Renvoyé aux corrales pour boîterie sévère.

 

Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne
Bayonne

Deuxième sobrero fade et court de charge...

Pas de faena conclue d’une épée foudroyante (qui aurait valu une oreille ?).

Beaucoup de landais de Chalosse dans le personnel d'arène.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens